Le Programme

Un Thé à la Menthe avec


Animé par Alexis Hunot, journaliste

Dimanche 24 / lundi 25 et mardi 26 mars 2019 à 14h30  / Cafét’ de l’Institut français

Un Thé à la menthe avec… est un rendez-vous convivial qui mêle entretien et actualité. Réunissant les invités du festival autour d’un thé à la menthe, cette rencontre leur permet d’aborder leur parcours professionnels, leurs expériences et leurs réflexions sur le milieu du cinéma d’animation, au Maroc comme à l’international, dans un cadre encore plus proche du public. Ces rencontres sont animées par Alexis Hunot, journaliste français spécialiste du cinéma d’animation

Les plateformes numériques, un acteur majeur dans la production du film d’animation au Maroc ?

Dimanche 24 mars  / Cafét’ de l’Institut français

Avec Mostapha Mellouk, Président Directeur Général de Casamedia et Rita El Quessar, productrice

Les chaînes de télévision aujourd’hui ne suffisent plus à produire les envies diversifiées des créateurs-trices d’animation. Des acteurs comme Netflix ou Amazon s’investissent de plus en plus dans la production du contenu animé. Mais, au-delà de ces importantes entreprises, existe-t-il une possibilité de produire pour une diffusion internet aujourd’hui ? Cela permettrait-il au cinéma d’animation marocain de se développer et d’aborder de nouveaux genres et de nouveaux styles ?

Mostapha Mellouk

Avec plus de 25 ans dans le management des chaînes de télévision (2M / AlJazeera Children’s Channel / Baraem Preschool Channel / Medi1Sat), Mostapha Mellouk a accompagné plusieurs projets de production de contenu. De nombreux projets d’animation sont à son actif au Maroc et à l’étranger. Il est actuellement fondateur associé de Smart Studio, une plateforme de production audiovisuelle et digitale, basée à Casablanca.


Rencontre avec deux sommités du cinéma d’animation européen

Lundi 25 mars  / Cafét’ de l’Institut français

Avec Didier Brunner, producteur Folivari et Stéphan Roelants, producteur Melusine Productions

L’animation européenne de longs-métrages d’auteur connaît un véritable succès critique et financier grâce à ses nombreux talents créatifs mais également grâce à la persévérance de quelques producteurs audacieux.

Alors qu’une nouvelle génération de ces producteurs apparaît aujourd’hui, plongeons-nous dans la carrière de deux grandes personnalités de la production européenne qui continuent encore à prendre des risques.

Stéphan Roelants

Né en Belgique en 1965, Stéphan Roelants crée Studio 352 en 1996 au Luxembourg et fonde Mélusine Productions en 1997. Il est impliqué dans la production de nombreux longs-métrages dont Ethel & Ernest, The Breadwinner ou encore Les Hirondelles de Kaboul. Stéphan Roelants est fidèle à sa ligne éditoriale qui se focalise sur la qualité du scénario et du concept graphique. Zero Impunity, présenté en avant-première à Meknès, en est l’exemple.


Rencontre avec Kitarô Kôsaka, réalisateur d’Okko et les fantômes

Mardi 26 mars  / Cafét’ de l’Institut français

Rencontrer Kitarô Kôsaka, c’est discuter d’un pan important de l’histoire du cinéma d’animation japonais. Si sa collaboration avec Isao Takahata et Hayao Miyazaki, les deux génies de Ghibli, est au centre de sa carrière, il a travaillé également dans d’autres studios prestigieux comme Madhouse. Nous reviendrons sur sa carrière de réalisateur de Nasu, un été andalou, sélectionné à Cannes en 2003 et d’Okko et les fantômes qu’il présente à Meknès cette année.