Résidence

Jury Grand Prix Aïcha de l’Animation

Initié en 2016 par la NEF Animation, l’Institut français de Meknès et la Fondation Aïcha®, en partenariat avec le Festival ANIMA de Bruxelles et le réseau des Instituts français, ce programme de résidence offre à des artistes francophones une résidence d’un mois à Meknès au Maroc pour développer l’écriture de leur projet de film d’animation.

Elle accueille chaque année des artistes sélectionnés sur dossier, issus de pays de la francophonie du Nord et du Sud.

Les lauréats bénéficient d’une bourse d’écriture, d’un accompagnement professionnel – assuré cette année par le scénariste Jean Regnaud – et d’un accès au Festival International de Cinéma d’Animation de Meknès (FICAM®) pendant leur première semaine de résidence.

Cette résidence s’inscrit dans une logique de soutien à l’émergence de la filière animation en Afrique et au Maroc, de coopération Nord-Sud dans l’espace francophone et de mobilité des jeunes créateurs.

La résidence accueillera du 4 au 31 mai 2022, cinq lauréats à Meknès : Firdaousse Arrami (Maroc), Bassem Ben Brahim (Tunisie), Astrid Guinet (France), Moussa Thiam (Sénégal) et Iulia Voitova (France/Russie).

Les résidents sont invités à participer à la 20ème édition du FICAM® durant leur séjour à Meknès. Ils y présenteront leurs projets samedi 7 mai 2022 à 9h, à la Médiathèque de l’Institut français.

Jean Regnaud a collaboré à l’écriture de plusieurs scénarios de longs métrages d’animation (Ma Maman est en Amérique, Le Grand Méchant Renard, SamSam…). Il a scénarisé de nombreux épisodes de séries animées (Petit Vampire, Mouk, Ariol, Anatole Latuile, Ernest et Célestine, Les As de la Jungle, Chien Pourri…).
Il est également auteur de bandes-dessinées, de livres pour enfants et de fictions radiophoniques.

Firdaousse Arrami est une jeune artiste scénographe de nationalité marocaine diplomée de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique et d’Animation Culturelle (ISADAC) à Rabat. Son projet de court-métrage, Achoura, raconte une histoire de solidarité féminine dans la médina de Tiznit.
Bassem Ben Brahim est un artiste tunisien militant, diplômé de l’Institut Supérieur des Beaux- Arts Nabeul et de l’ESAC de Gammarth. En résidence, il souhaite développer un court-métrage sur l’histoire d’une jeune tunisienne née intersexe : Du mâle et femelle !
Astrid Guinet est une réalisatrice et animatrice française, diplômée de l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris. Elle développera en résidence Les Beaux Jours, un court-métrage sur une jeune femme célibataire qui suit un peu trop aveuglement son horoscope.
Iulia Voitova est une réalisatrice russe basée en France qui a fait ses études à La Poudrière à Valence. Elle développera en résidence un nouveau projet de court-métrage Longue Distance sur la relation métaphorique entre une cosmonaute et un plongeur.
Moussa Thiam, diplômé de l’Ecole Nationale des Arts de Dakar, est réalisateur, producteur et enseignant. Il porte un projet de long-métrage d’aventure en 3D, Saving Fabi, sur les méfaits du braconnage.